La nouvelle ruche Flow Hive récolte le miel sans déranger les abeilles.

nouvelle ruche flow hive

Depuis 1844, la ruche à cadres mobiles inventée par le Dr Charles Paix Debeauvoys était demeuré l’innovation majeure au cœur de l’apiculture. Hors, le 23 février 2015, les choses ont changé lorsque les apiculteurs australiens Stuart Anderson et son fils Cedar Anderson ont présenté sur le site de financement participatif Indiegogo leur création issue de 10 années de recherche et d’essais : La ruche Flow Hive.

 

La principale innovation vient du fait qu’il n’est plus nécessaire de retirer les cardres de la ruches afin d’en extraire le miel, réduisant d’autant tout le stress vécu par les colonies d’abbeilles lors de la récolte qui traditionellement exigeait la fumigation, le retrait des cadres de la ruche, le retrait des abeilles restantes des cadres ainsi que la centrifugation de ceux-ci afin d’en extraire le miel, etc. Ce nouveau procédé épargne donc stresses, blessures et mortalités chez les abeilles. Les abeilles se montrent également moins agressives envers l’apiculteur et son travail est d’autant plus allégé. Il s’agit donc d’une révolution dans le secteur de l’apiculture.

Visionnez ci-bas la présentation (en anglais) de la Ruche Flow hive TM.

 

Les rayons des cadres Flow Hive TM sont déjà préformés. Les abeilles les remplissent alors de miel et les bouche à l’aide d’une couche de cire.   Lors de la récolte, l’apiculteur utilise alors une clé qui viend sectionner temporairement les alvéoles, permettant alors au miel de descendre, et de s’écouler directement dans un tube.

La nouvelle ruche Flow hive recolte le miel sans déranger les abeilles

Visionnez ici la différences et le fonctionenment complet des Cadres de ruche Flow Hive TM.

 

Les cadres demeurent amovible, comme pour une ruche traditionelle afin de laisser l’appiculteur libre d’apporter des soins particulier au besoin.

Pour plus d’informations, visitez :

Le site de Honey Flow

Leur page Facebook

 

Crédit images et vidéos: © Honey Flow

About

Leave a comment